Camille Flammarion  

 

CLAIRS DE LUNE 

et autres textes

 

préface de Stéphane Mahieu

 

parution juin 2012

160x130 mm, relié, 288 pages, 82 illustrations n&b

18,50 euros - isbn : 978-2-9540211-1-9

 

 

 

Initialement publié par Ernest Flammarion en 1894, Clairs de lune n’avait pas été réédité depuis 1924. Ce recueil de courts textes, poétiques,  mélancoliques, parfois burlesques, est une promenade dans l’imaginaire de l’un des plus célèbres vulgarisateurs scientifiques du XIXe siècle. Des phénomènes d’attraction lunaire aux migrations des oiseaux, de l’incroyable cerveau de la fourmi aux pluies d’étoiles filantes, des problèmes digestifs des plantes carnivores aux expériences dignes d’un docteur Frankenstein, Camille Flammarion explore en toute simplicité les mystères de la vie et de la création. Il nous livre également un très beau portrait de Victor Hugo, son ami en astronomie.

Cette nouvelle édition propose un choix de onze chapitres parmi les dix-sept que comportaitClairs de lune, auxquels s’ajoutent quatre textes antérieurs, issus de Contemplations scientifiques(1872) et de Dans le Ciel et sur la Terre (1886). Nous avons privilégié les textes qui nous ont paru les plus sensibles, drôles ou surprenants, parmi une œuvre foisonnante qui reste encore à redécouvrir. Ils témoignent de l’extraordinaire appétit de connaissances de l’astronome et de ses interrogations à propos de tout ce que la nature peut offrir à notre curiosité.

 

 

Cette nouvelle édition inclut une préface de Stéphane Mahieu,

régent des sciences sociales et culinaires au collège de 'Pataphysique,

ainsi que des gravures extraites, entre autres, de la célèbre revue La Nature

 dont Camille Flammarion fut un important collaborateur.

 

 

 presse


LES AUTEURS

 

 

CAMILLE FLAMMARION (1842-1925), astronome, écrivain, pédagogue, chercheur en climatologie et spirite à ses heures, est le fondateur de l’Observatoire privé de Juvisy et de la Société astronomique de France.

Après un bref passage à l’Observatoire de Paris, de 1858 à 1862, il devient un chroniqueur scientifique reconnu et publie de nombreux articles dans l’Intransigeantle Cosmosle Magasin pittoresque… Il connaît définitivement le succès lors de la parution de l’Astronomie populaire en 1879 qui contribue à la diffusion de l’astronomie dans toutes les couches de la société. Il obtient le grand prix de l’Exposition universelle en 1900 pour ses expériences menées à Juvisy dans des serres monochromatiques. 

 

 

Stéphane Mahieu, préfacier de l'ouvrage, est régent des sciences sociales et culinaires du collège de ’Pataphysique. Il a participé à de nombreuses revues et anime depuis plusieurs années une feuille bimestrielle intitulée de Rien. Linguiste buissonnier, il collecte les curiosités langagières du monde entier.

Il a publié, chez Deleatur, Des dangers de la botanique (1984), Le Grand Animal de Maastricht (1996), Vertumne et Pomone (2000) et, chez Ginkgo, Le Phalanstère des langages excentriques (2005) et Petit manuel de littérature d’outre-tombe (2008).